Rapport sur l’enquête publique concernant le projet du Crossais

Le rapport de la commissaire enquêtrice, faisant suite à l’enquête publique (du 14 juin au 16 juillet 2018) relative au projet du Crossais, situé sur le territoire des communes d’Erbray, de Moisdon et de Petit-Auverné (http://loire-atlantique.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Installations-classees-ICPE2/Eolien/Projet-de-parc-eolien-du-Crossais-a-Moisdon-la-Riviere-Erbray-et-Petit-Auverne) a été rendu public ces derniers jours.

Il peut être consulté sous les liens suivants : http://loire-atlantique.gouv.fr/content/download/33525/230782/file/Rapport-IEL-%C3%A9oliennes%20Crossais.pdf et http://loire-atlantique.gouv.fr/content/download/33526/230786/file/Conclusions%20et%20Avis-IEL-%C3%A9oliennes%20Crossais.pdf ; des annexes sont également publiées sur le site de la Préfecture, sous le lien mentionné plus haut.

Rappelons qu’il s’agirait d’un parc de 4 aérogénérateurs d’une hauteur de 160 m, assortis de deux postes de livraison, pour une puissance installée de 9,4 MW. Situé à 3,5 km à l’est de l’Eglise de Moisdon et à 2,5 km au nord des Forges, il offrirait une grande visibilité depuis ces sites classés…

Sans grande surprise, le rapport est favorable au projet. Les 2/3 des avis exprimés dans le cadre de l’enquête seraient positifs. « Seraient », car on a pu observer des ressemblances troublantes de formulation entre nombre de ces avis…

Il y a toutefois lieu de relever que trois conseils municipaux (Erbray, La Meilleraye et Petit-Auverné), émettent des avis défavorables. Deux des trois communes directement concernées par le projet lui sont donc opposées ! Ce qui, même si ces avis sont, à ce stade, consultatifs, justifierait, en bonne pratique de la démocratie, son abandon pur et simple. Or le rapport, qui semble enclin à « relativiser » cette opposition se borne à faire valoir qu’une majorité des communes sollicitées soutiennent le projet, soit 5 sur 9, l’une d’entre elles ne s’étant pas exprimée sur le fond. On fait mieux, en matière de consensus…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *