Mobilisation !

Faisant suite à l’enquête publique relative au projet de parc éolien de Champ Ricous, le rapport du Commissaire-enquêteur, M Gilbert Costedoat, vient d’être rendu public sur le site de la Préfecture de Loire-Atlantique. Ce document volumineux (158 pages) se conclut par un avis favorable au projet auquel, pour notre part, nous nous opposons.

Tout en rappelant (p. 10 du document intitulé « Conclusions et avis du Commissaire enquêteur ») l’avis plutôt réservé de l’Autorité environnementale (DREAL), dont il salue l’indépendance, avis qui se fondait notamment sur le risque d’accentuation de  la saturation paysagère déjà observée dans le secteur, le Commissaire motive son propre avis favorable en écartant cet argument, qualifié de « subjectif », et reprend à son compte les « assurances » fournies par le promoteur du projet. De même les préoccupations d’ordre sanitaire sont-elles relativisées sur la foi du Rapport de l’Académie de Médecine de mars 2017 qui se borne à souligner, s’agissant de l’incidence des infrasons, que les études épidémiologiques pourtant réclamées depuis 2006 n’ont jamais été conduites par les pouvoirs publics, ce qui  reflète non pas l’innocuité des émissions de basses fréquences au-delà des « 500 mètres réglementaires », mais une réelle ignorance scientifique en la matière. Ledit rapport de 2017 soulignait en revanche les facteurs psychologiques, et donc sanitaires, au sens légal, tout à fait avérées (nuisances sonores et visuelles) sans pour autant les qualifier de « subjectifs ».

L’avis favorable du Commissaire-enquêteur est, par ailleurs, assorti du préambule suivant :

« Il ressort de l’analyse des observations du public et des éléments du dossier soumis à l’enquête publique que les avantages du projet des éoliennes de Champ Ricous, l’emportent sur ses inconvénients. »

Or le simple examen des courriers et avis, exprimés nommément ou de façon anonyme, dont fait état ce rapport, fait apparaître 45 avis défavorables au projet de Champ Ricous, contre 17 avis favorables à sa réalisation. Le dossier comportant la liste des propriétaires-bailleurs intéressés financièrement par ce projet, il est aisé de relever que sur ces 17 avis favorables, 9 sont exprimés par des personnes qui sont susceptibles d’en retirer un bénéfice financier au cours des 15 prochaines années, et 4 sont des élus (les Maires de Moisdon-la-Rivière, d’Issé, de Grand-Auverné et de Petit-Auverné), élus qui, on le sait, sont acquis à des projets dont ils attendent des retombées fiscales. Au total, donc, si on limite le périmètre de l’enquête publique aux personnes qui n’ont pas d’intérêt direct, personnel ou au minimum comptable, à la réalisation du projet, on arrive à 4 commentaires favorables contre 45 défavorables…

Une belle leçon de démocratie locale…

Lien d’accès au Rapport du Commissaire-enquêteur :

http://loire-atlantique.gouv.fr/content/download/31448/219049/file/RappConclEoliennesMoisdon.pdf

JPM, 4 mai 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *